FAO.org

Accueil > Appui aux politiques et gouvernance > Thèmes de politiques > Intensification durable de l’agriculture
Appui aux politiques et gouvernance
©FAO/Hoang Dinh Nam

Intensification durable de l’agriculture

Si les tendances mondiales en matière de croissance démographique et de consommation alimentaire se confirment, la production de denrées alimentaires devra augmenter de 60 % d’ici 2050. En raison de la diminution des surfaces de terres arables inutilisées, seule une intensification agricole durable sera en mesure d’assurer la majeure partie de cette production supplémentaire. 

Politiques incitant à produire plus avec moins.

Pour optimiser l’utilisation et la gestion des ressources, l’intensification durable tient compte des paysages, des territoires et des écosystèmes dans leur globalité. Les agriculteurs doivent produire davantage avec la même surface et utiliser moins d’intrants tout en augmentant les rendements. Cette transition est à la fois possible et nécessaire.

L’assistance aux politiques que dispense la FAO vise à augmenter la productivité agricole, assurer la protection durable des cultures, limiter la contamination chimique, gérer la biodiversité et les services écosystémiques et renforcer les moyens d’existence. 

Le nouveau modèle de la FAO « Produire plus avec moins » améliore à la fois la productivité et la durabilité.

L’Organisation plaide en faveur de mesures d’incitation qui récompensent les meilleures pratiques, organise des forums internationaux et régionaux et appuie les politiques qui encouragent l’innovation agroécologique.

Messages clés

·        La FAO milite en faveur de l’intégration de l’utilisation efficiente des ressources dans les politiques nationales afin d’améliorer la productivité et la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

·        L’approche « Produire plus avec moins » de la FAO prône une « révolution encore plus verte » fondée sur une approche écosystémique où la croissance des cultures tire parti des services de la nature.

·        Des politiques encourageant la mise en place de liens intelligents entre les ressources et l’amélioration des flux de nutriments dans le cadre de systèmes agraires intégrés associant, par exemple, riziculture et aquaculture ou agriculture et élevage, une meilleure utilisation de l’énergie tout au long de la chaîne de valeur et le recours aux technologies de l’information et de la communication pour accélérer la diffusion et l’adoption des innovations permettront de réaliser des gains d’efficience.

·        Les politiques relatives à l’utilisation efficiente des ressources présentent une importance notable pour les 500 millions de petits exploitants des pays en développement parce qu’elles incitent à mettre en place des systèmes agricoles plus rémunérateurs, mais aussi pour la planète, confrontée à la raréfaction des ressources et à l’impact environnemental de leur exploitation.

Ressources mises en avant

Share this page