18.10.2011

CARICOM Approbation du Plan d'action en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle

Un nouveau Plan d'action en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle vient d'être élaboré dans la Communauté des Caraïbes (CARICOM)

 

18 octobre 2011, Barbade - un Plan d'action en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle a été adopté lors de la 38e réunion spéciale du Conseil pour le développement économique et commercial (COTED) de la Communauté des Caraïbes, CARICOM. Le Plan d'action a pour but de mettre en œuvre la Politique régionale 2010 en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle.


Besoin de changement

La sécurité alimentaire et nutritionnelle subit souvent l'effet de nombreux facteurs qui varient selon les régions. Toutefois, une caractéristique commune des 15 pays membres de la CARICOM en ce qui concerne la situation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle est leur faible capacité interne de production d'aliments et leur forte dépendance de l'importation de denrées alimentaires, ce qui non seulement se traduit par une facture d'importations alimentaires qui a atteint un niveau sans précédent et continue de s'alourdir, mais aussi par une vulnérabilité accrue de la sécurité alimentaire face aux chocs externes tels que la hausse des prix internationaux des aliments et le changement climatique. Ces dernières années, le changement climatique a provoqué une augmentation, en termes de fréquence et d'intensité, des aléas naturels comme les ouragans annuels, les sécheresses et les inondations qui menacent la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région et causent de graves dommages économiques dans certains pays membres de la CARICOM.

En outre, les régimes alimentaires déficients du point de vue nutritionnel ont également apparaître le spectre du phénomène appelé « double fardeau » de la malnutrition. Le manque d'accès à une nourriture adéquate ainsi qu’à l'information sur les modes de consommation des aliments a entraîné une prévalence de la sous-alimentation dans certains groupes et, d'une manière plus générale, d'une surnutrition qui a des conséquences négatives sur la santé au sein de la même communauté. Au regard de tous ces facteurs qui ont des répercussions sur la situation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région, les États membres de la CARICOM se sont engagés à mener une démarche innovatrice et à long terme pour s'attaquer aux problèmes de sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région sur la base d'une approche fondée sur les droits et sur la participation des organisations de la société civile de la région.

Le droit humain à l'alimentation

La reconnaissance du droit humain à l'alimentation est la clé de voûte du nouveau Plan d'action régional en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle de la CARICOM qui couvre une période de cinq ans allant de 2012 à 2016. L’objectif est de garantir une sécurité alimentaire et nutritionnelle à long terme pour tous les habitants des pays de la CARICOM de façon à ce qu'ils puissent exercer réellement leur droit à l'alimentation. C'est pourquoi le Plan d'action a été conçu pour garantir la fourniture et l'accès à des aliments sûrs, adéquat, nutritif et à un prix abordable à tout moment pour les habitants de la région de façon à parvenir à la sécurité alimentaire et nutritionnelle. La priorité la plus élevée est accordée aux groupes de population plus vulnérables et en plus forte insécurité alimentaire. Les mesures en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle doivent être mises au point et appliquées conformément aux pratiques de bonne gouvernance.

Le Plan d'action régional en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle exige au pays de la CARICOM de formuler et de mettre en œuvre des politiques et des programmes nationaux de sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le cadre général du plan régional, dans le but d'améliorer l'accès des groupes les plus vulnérables à une alimentation suffisante, nutritive et saine.

Participation de la société civile

Depuis juillet 2011, le Secrétariat de la CARICOM s'est attaché, avec le soutien de la FAO, à favoriser la participation croissante de la société civile au débat sur les politiques de sécurité alimentaire dans la région.

En octobre, à l'occasion d'une réunion organisée conjointement par la FAO et la CARICOM à la Barbade pour discuter du projet final du Plan d'action, la société civile a signé une déclaration manifestant son engagement de participer activement à la phase de mise en œuvre du plan d'action pour la sécurité alimentaire.

Différentes organisations des Caraïbes représentant des femmes, des agriculteurs, des populations autochtones, des organisations confessionnelles et des jeunes ont signé cette déclaration tout en insistant sur la nécessité d'avoir un espace de dialogue institutionnel vis-à-vis de la CARICOM. La légitimité de ces organisations en tant qu'interlocuteurs valables a été reconnue dans le texte du Plan d'action qui a été approuvé par les ministres de la CARICOM à la réunion du COTED. Ceci ouvre la voie vers une collaboration accrue entre les organisations civiles des Caraïbes et leurs gouvernements respectifs dans la lutte contre l'insécurité alimentaire.

Une étroite collaboration

Dans le cadre du soutien accordé par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) à la formulation du Plan d'action régional en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle, une consultation virtuelle, d’une durée de plus de deux mois a été lancée par le Forum global sur la sécurité alimentaire et la nutrition (Forum FSN). Le but de la consultation en ligne est de rassembler des opinions et des contributions d'organisations clés de la société civile régionale et d'affiner les stratégies et les mesures proposées pour réaliser les objectifs du Plan d'action. Le Plan d'action régional en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle a été élaboré en étroite collaboration avec la FAO grâce au soutien de trois projets financés par l’Agence espagnole de coopération internationale pour le développement (AECID): Interventions cohérentes en matière de sécurité alimentaire: Incorporer le droit à l'alimentation aux initiatives mondiales et régionales de sécurité alimentaire; Renforcer la collaboration entre la FAO et la société civile, ainsi que l'Initiative Amérique latine et les Caraïbes sans faim.

Pour plus d’information sur la CARICOM, veuillez consulter son site web.

Archive des nouvelles