03.12.2012

Atelier de formation sur l’évaluation et la protection du Droit à une alimentation adéquate à Nagarkot, Népal

Dans le cadre du projet « Intégrer le Droit à une Alimentation Adéquate et la Bonne Gouvernance au sein des Politiques, Législations et Institutions Nationales », un atelier de formation sur l’évaluation et la protection du droit à une alimentation adéquate a eu lieu à Nagarkot, au Népal, du 7 au 9 novembre 2012. L’atelier marquait le commencement des activités du projet au Népal. Il était organisé conjointement par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et la Nepal National Human Rights Commission (NHRC), en collaboration avec le Food-first Information Network (FIAN) Nepal, la Nepal National Women Commission et le Nepal Justice and Rights Institute (JuRi-Nepal).

L’objectif premier de cet atelier de formation était d’améliorer les connaissances et les aptitudes de compréhension, d’évaluation et de protection du droit à une alimentation adéquate au Népal des 26 participants qui travaillent dans le domaine de l’évaluation et de la protection du droit à l’alimentation, incluant des avocats, du personnel et des activistes en provenance d’universités, de la NHRC et des organisations de la société civile. L’atelier abordait les fondements du droit à une alimentation adéquate, incluant les standards légaux nationaux et internationaux, les droits humains fondamentaux, la notion de réalisation progressive, les responsabilités des détenteurs de droits, les obligations des porteurs d’obligations, les composantes de la sécurité alimentaire (disponibilité, accessibilité et qualité) et les directives volontaires sur le droit à l’alimentation. De plus, des précisions conceptuelles ont été apportées quant aux mythes et malentendus les plus fréquents sur le droit à l’alimentation, l’évaluation, la méthodologie basée sur les indicateurs et les événements ainsi que les cycles d’évaluation du droit à l’alimentation. Enfin, une demi-journée a été consacrée à l’analyse d’expériences de travail, d’un avocat national, sur l’évaluation de la « justiciabilité » du droit à l’alimentation. 

À la fin des deux journées, les personnes ressources de la FAO et de la NHRC ont aidé les participants dans l’élaboration de stratégies et d’actions de suivi afin d’appliquer les connaissances et les méthodes nouvellement acquises dans des contextes régionaux spécifiques.

 

Liens connexes

Archive des nouvelles