La FAO a apporté son soutien au gouvernement de Sierra Leone pour réaménager le Programme national de commercialisation des petits exploitants en y ajoutant une composante de nutrition et de droit à l’alimentation. Ce programme est un projet phare de la présidence du pays pour stimuler l'agriculture en tant qu’activité commerciale. Il s'inscrit dans le cadre du Plan national d'investissement en agriculture dont le déploiement est à plus long terme et qui est une version nationale condensée du PDDAA. Le Programme national de commercialisation des petits exploitants a obtenu un financement de 50 millions de dollars américains du GAFSP et de nombreux partenaires du développement ont engagé leur soutien vis-à-vis de l'un des cinq piliers du programme.

Toutefois, une évaluation interne a permis de conclure que le cadre des droits humains pourrait contribuer à accroître l'impact du programme. C'est pourquoi la FAO, avec le soutien financier du gouvernement fédéral d'Allemagne, a élaboré un projet visant à promouvoir le droit à l'alimentation et à améliorer la qualité des régimes alimentaires dans le cadre du programme de commercialisation des petits exploitants et des plans de développement des districts.

Pour ce faire, le projet visera à :

  • renforcer la gouvernance et la coordination à l'échelon national et des districts ; et
  • faciliter la mise en œuvre de mesures pratiques qui améliorent l'état nutritionnel des individus sur le terrain.

Ces deux lignes d'action se renforcent mutuellement (voir le graphique ci-après). Le manque de sensibilisation à propos de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi qu'une mauvaise connaissance du droit à l'alimentation et des obligations et responsabilités qui y sont liées freinent l'efficacité des investissements agricoles en matière de nutrition. Le projet suit une stratégie à multiples volets, mettant en rapport les politiques et le travail pratique sur le terrain, dans le but d'accroître la sensibilisation et les connaissances, ainsi que pour améliorer les compétences et les capacités en vue de l'adoption de régimes alimentaires sains et de la promotion du droit à l'alimentation.


graph

Le 30 août 2012, le projet a été officiellement lancé par le Ministre de l'agriculture, des forêts et de la sécurité alimentaire, le Vice-ministre de la santé et de l'assainissement et le chef de la Division « Alimentation mondiale » du ministère allemand de l'alimentation, de l'agriculture et de la protection du consommateur. La durée du projet est de trois ans.

Financé par le
Gouvernement fédéral allemand