Le droit à l’alimentation et les peuples autochtones

Télécharger
Auteur: Equipe pour le droit à l’alimentation, FAO

Fiche d’information conjointe, 2009.

Les peuples autochtones, comme toutes les personnes, ont droit à une alimentation adéquate et le droit fondamental d’être à l’abri de la faim. Ce droit est consacré dans l’article 11 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels de 1966, qui constitue un instrument de droit international contraignant. D’autre part, la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, adoptée en septembre 2007, aborde la question des droits humains des peuples autochtones. Cette déclaration attire l’attention sur le droit des peuples autochtones de vivre dignement, de maintenir et renforcer leurs propres institutions, cultures et traditions, et de poursuivre un développement autonome, tenant compte de leurs besoins et aspirations spécifiques.

En effet, les États ont des obligations particulières concernant le droit à l’alimentation des peuples autochtones. Celles-ci comprennent le respect des modes de vie traditionnels des peuples autochtones, le renforcement des systèmes alimentaires traditionnels et la protection des activités de subsistance telles que la chasse, la pêche et les rassemblements.

Le droit à l’alimentation établit également l’obligation des États d’assurer l’application des principes généraux des droits humains aux peuples autochtones, tant dans leurs politiques relatives à la sécurité alimentaire et nutritionnelle que dans d’autres politiques pouvant avoir une incidence sur leur accès à l’alimentation. Le droit à l’alimentation n’aborde pas uniquement le résultat final d’éliminer la faim et d’assurer la sécurité alimentaire, il fournit également un outil et une approche holistiques afin que les peuples autochtones puissent améliorer la situation de leur sécurité alimentaire.

La fiche d’information « Le droit à l’alimentation et les peuples autochtones » explique les fondements juridiques du droit à l’alimentation des peuples autochtones, le droit à l’alimentation en tant que droit collectif, y compris la dimension culturelle, ainsi que la manière dont la mise en œuvre de ce droit peut leur être favorable. Elle précise également la différence qui existe entre deux concepts connexes, à savoir le droit à l’alimentation et la souveraineté alimentaire.


Seulement disponible en anglais.


RESSOURCES DE FORMATION ET DE SENSIBILITATION
Thèmes juridiques,Droit international,Politiques,Sécurité alimentaire et nutritionnelle,Sensibilisation,Formation

Catégories

Rechercher

Liste de distribution

INSCRIVEZ-VOUS pour recevoir des mises à jour sur les enjeux pertinents
pour le droit à l'alimentation et les activités du Forum

Email