FAO.org

Accueil > Systèmes Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial (SIPAM) > SIPAM autour du monde > SIPAM reconnus > Amérique latine et Caraïbes > La pomme de terre de Chiloé
Systèmes Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial (SIPAM)

Chiloé Agriculture

 

 

Résumé

Localisation : Ile de Chiloé, Chili

Surface du  SIPAM: -

Population travaillant pour ce système: -

Caractéristiques topologiques: acidité modérée

Classification climatique: conditions tempérées froides

Groupes ethniques / populations autochtones: -

Principales sources de revenus: agriculture 

-------------------------------------------------------------------------------------------

L’Archipel de Chiloé au Chili est une réserve in situ de nombreuses espèces. Elle résulte ainsi du précieux travail de sélection et de conservation génétique réalisé par les agriculteurs depuis des millénaires. L’ile est considérée comme le foyer endémique de nombreuses espèces de la flore et de la faune, souvent menacées d'extinction, ayant ainsi une biodiversité d'importance mondiale. 

Dans le passé, ce sont les femmes des communautés locales qui ont réalisé les activités de conservation de la biodiversité dans de petites parcelles des jardins familiaux. La pomme de terre a une grande importance pour le maintien de la vie dans ces îles lointaines du Chili. Il n’est donc pas surprenant que leur culture y soit liée et que persistent encore aujourd’hui de nombreuses coutumes sociales ancestrales, des croyances et des mythologies.

Les différentes variétés de pommes de terre endémiques cultivées par les communautés traditionnelles et autochtones de Chiloé atteignaient 800 à 1000 cultivars avant la modernisation de l'agriculture. En effet, la biodiversité locale a connu un processus d’érosion génétique généralisé atteignant à l'heure actuelle une quantité réduite de variétés dans les zones les plus isolées de l'archipel.