FAO.org

Accueil > Thèmes > Recherche et vulgarisation

Recherche et vulgarisation

L'innovation est la clé du développement agricole. Pour réaliser le potentiel de l'innovation agricole, il convient de renforcer et d’améliorer la collaboration entre les systèmes et les services de recherche et de vulgarisation et les institutions de connaissances, mais également de resserrer les liens avec les agriculteurs et leurs organisations.

Rôle de la FAO en faveur de la recherche et de la vulgarisation

Les systèmes de recherche et de vulgarisation jouent un rôle crucial pour le développement agricole et rural. Ils sont en outre essentiels en vue de réaliser le potentiel de l'innovation agricole.

Dans les pays en développement, l'innovation peut résoudre la plupart des problèmes liés à la gestion des ressources agricoles et naturelles. De nombreux pays en développement ne disposent cependant pas de ressources suffisantes pour développer correctement leur capacité à innover. Plus précisément, les activités des institutions de recherche agricole souffrent souvent d’un manque d’investissement et d’une mauvaise gestion financière, ainsi que de limitations en termes de stratégies de transfert des technologies. En 2008, par exemple, seulement 3 pour cent des dépenses publiques allouées dans le monde à la recherche et au développement agricole (R&D) provenaient de pays à faible revenu. De même, les systèmes de vulgarisation sont souvent sous-financés, insuffisamment coordonnés, et ont recours à des approches et des méthodes dépassées.

La FAO vise à combler ces lacunes en contribuant à transformer les systèmes d'innovation agricole (SIA) de ses pays membres. Par SIA, nous entendons toutes les personnes, organisations et entreprises qui développent et mettent en œuvre de nouveaux produits, processus et formes organisationnelles en vue de réaliser la sécurité alimentaire, le développement économique et la gestion durable des ressources naturelles.

La FAO œuvre à développer un environnement propice et à renforcer les institutions nationales de recherche agricole et les services de vulgarisation rurale, en dispensant des conseils et une assistance technique à ses pays membres, en encourageant les études, la concertation politique, les réseaux et les partenariats à tous les niveaux, et en soutenant le renforcement des capacités des institutions rurales du savoir. En particulier, la FAO met l'accent sur le renforcement des systèmes inclusifs d’innovation agricole pour répondre aux besoins des petits producteurs et réaliser pleinement le potentiel de l'innovation agricole en faveur de l'agriculture familiale

Pour atteindre cet objectif, la FAO a adopté une approche systémique qui englobe 5 grands domaines d'activité:

LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

La FAO appuie le renforcement des capacités de ses pays membres en utilisant le concept de SIA pour développer leurs institutions et leurs politiques. Cela comprend le SIA, ses sous-systèmes à tous les niveaux et les différentes institutions (organisations paysannes, les systèmes de conseil et leurs services, les institutions de recherche, les entreprises privées, etc.) en utilisant le cadre du renforcement des capacités de la FAO et en mettant l'accent sur l'appropriation des parties prenantes et les processus participatifs. Des exemples d'assistance technique sont décrits dans la rubrique «Programme de terrain». La FAO agit également en tant que coordinateur afin de faciliter les activités de la Plateforme pour l'agriculture tropicale (TAP), un mécanisme de facilitation dynamique et multilatéral, qui favorise une plus grande cohérence et une plus grande incidence du renforcement des capacités pour les SIA dans les pays tropicaux.

OUTILS

Grâce au développement d'outils et de méthodologies, la FAO encourage la mise en réseau, le partage des connaissances et l'interaction de multiples acteurs dans le SIA et ses sous-systèmes. La FAO soutient les États membres dans l’utilisation des Technologies de l’information et de la communication (TIC), comme TECA et VERCON, afin de faciliter le dialogue entre les parties prenantes et d’améliorer l'accessibilité de l'information.

BIOTECHNOLOGIES

La FAO aide ses pays membres à renforcer leurs capacités en matière de biotechnologies agricoles et questions connexes, à travers la coopération technique et la formation. L’Organisation dispense également des conseils pour l'élaboration de cadres de biosécurité et de stratégies nationales en matière de biotechnologie.. 

PARTENARIATS

La FAO encourage également la R&D à travers des partenariats réunissant un grand nombre de partenaires internationaux, y compris le Forum mondial sur la recherche agricole (GFAR), le Conseil indépendant pour les sciences et les partenariats (ISPC) du le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR), et le Mécanisme d'évaluation indépendant du GCRAI, dont les secrétariats sont hébergés au siège de la FAO à Rome. La FAO fait également partie des membres fondateurs du Forum mondial pour le conseil rural (GFRAS).

POLITIQUES ET STRATÉGIES

La FAO encourage l'innovation agricole inclusive dans ses États membres, en mettant l'accent sur les petits agriculteurs et leurs organisations, en leur fournissant directement des conseils stratégiques et en les aidant à élaborer les programmes, les stratégies et les approches nécessaires pour leur mise en œuvre.

La FAO prépare également des études sur les politiques, telles que la publication phare intitulée «Ouvrir l'agriculture familiale à l'innovation», publiée le 16 octobre 2014, dans le cadre de la série sur la Situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture(SOFA).

En savoir plus sur ce thème

Partagez