FAO.org

Accueil > Themes_collector > L'Emploi rural décent > Domaines d’activité > Données et connaissances
L'Emploi rural décent

Données et connaissances

Dans de nombreux pays en développement, les données socio-économiques précises sur les aspects liés à l’emploi sont rares et les données existantes sont en général de mauvaise qualité. Pourtant, les décideurs ont besoin de données solides pour pouvoir relever comme il convient les défis qui empêchent de promouvoir l’emploi rural décent, et déterminer les interventions concrètes à mener en priorité.

Les interventions axées sur le développement rural durable doivent viser à accroître les opportunités de travail décent, à garantir l’accès à une protection sociale et à des conditions de travail sans danger, à promouvoir la parité hommes-femmes et à éliminer le travail des enfants. Pour atteindre ces objectifs, il faut recueillir et diffuser des informations socio-économiques détaillées aux niveaux local, régional et national, afin de mieux comprendre les principaux problèmes auxquels se heurtent des millions de travailleurs ruraux, partout dans le monde. Toutefois, en raison de l’absence fréquente de données ventilées (en fonction du sexe et de l’âge par exemple) et de l’utilisation d’outils analytiques peu adaptés aux contextes spécifiques des économies rurales et agraires, les indicateurs de l’emploi et du travail sont souvent inadéquats.

Rôle de la FAO:

La FAO travaille en liaison étroite avec l’OIT, des universités et d’autres partenaires, dont l’Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social (UNRISD) la Banque mondiale, l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI)  et le Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR) pour renforcer les efforts internationaux de collecte et d’analyse de données sur l’emploi rural décent. La FAO s’efforce en particulier de :

  • Promouvoir la collecte et l’utilisation de statistiques et d’analyses solides sur les marchés ruraux du travail, les tendances de l’emploi et les flux migratoires. Ce faisant, la FAO reconnaît le besoin d’études sectorielles, de la production de données et d’analyses qui rendent compte des impacts différentiés en fonction, du sexe et de l’âge.
  • Aider à mieux comprendre les marchés ruraux du travail et la structure de l’emploi, notamment les emplois saisonniers et le travail informel. La FAO analyse et évalue les effets qu’ont les interventions axées sur l’agriculture et le développement rural, sur l’emploi dans différents contextes, grâce à une combinaison de méthodes, à des monographies par pays approfondies et à des analyses thématiques portant sur plusieurs pays.
  • Faciliter la diffusion de données probantes sur des politiques, des interventions et des pratiques appropriées. Grâce à un appui spécifiquement adapté et de la collecte de bonnes pratiques, la FAO encourage à répliquer et à adapter des interventions réussies partout dans le monde.