FAO.org

Accueil > Plateforme globale des Champs Écoles des Producteurs
Plateforme globale des Champs Écoles des Producteurs

Les champs-écoles des producteurs proposent un apprentissage collectif et concret, qui permet aux populations locales d'améliorer leurs compétences en matière d'analyse critique et de prise de décisions. Les activités proposées sont menées directement sur le terrain, notamment sous la forme d'expérimentations visant à résoudre les problèmes, et correspondent à une situation locale particulière. Les participants apprennent à renforcer leurs compétences au moyen de l'observation, de l'analyse et de la mise à l'essai de nouvelles idées dans leurs champs, ce qui contribue à améliorer la production et les moyens d'existence. La démarche suivie améliore l'autonomisation et la cohésion des personnes, des ménages et des communautés. Pour en savoir plus....

Ce document de conseil CEP se concentre sur les processus et les décisions critiques qui sont nécessaires lorsque l’on commence un nouveau programme de CEP. Il guide le lecteur à travers les étapes essentielles requises pour établir des bases solides pour ces programmes, en accord avec les conditions locales spécifiques. Il définit également des éléments et des processus requis pour assurer la pertinence, la qualité et la soutenabilité du programme. 


A Shift In Global Perspective: Institutionalizing Farmer Field Schools
The Farmer Field School (FFS) approach has been very successful and witnessed a strong expansion in many areas beyond crop production. Notwithstanding this success, the adoption of FFS in national extension often remains problematic and FFS activities have often been implemented in the margin of national institutions with strong reliance


Les champs-écoles des producteurs, égalité entre les sexes, autonomisation des femmes, insertion sociale et autonomisation des communautés

L'approche proposée par les champs-écoles des producteurs représente un instrument important en vue de l'autonomisation des populations rurales pauvres. Elle permet de faciliter leur accès à l'information, de développer le sens critique et de prendre de meilleures décisions, d'optimiser la productivité, d'améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et de renforcer les institutions rurales. Elle a aussi des effets positifs en ce qui concerne la gestion durable des ressources naturelles. Tous ces aspects sont particulièrement pertinents pour les groupes vulnérables et peuvent contribuer à la protection sociale, du point de vue de l'autonomisation/cohésion communautaire et des filets de protection sociale des populations locales.