FAO.org

Accueil > Chronologie du Droit à l’alimentation > Jalons à l’échelle mondiale
Chronologie du Droit à l’alimentation
Droit à l’alimentation

La chronologie du droit à l’alimentation indique les jalons qui ont contribué à la réalisation du droit à une alimentation adéquate, à l’échelle nationale, régionale et mondiale. L’adoption, en 2004, des directives sur le droit à l’alimentation constitue, certes, un point de référence, mais l’histoire de droit à une alimentation adéquate va bien au-delà de cet événement majeur.

Parcourez la chronologie et voyez les jalons qui ont marqué cette histoire !

Choisissez la chronologie

Les jalons à l’échelle mondiale sont les instruments, les initiatives, les événements qui se sont produits à l’échelle mondiale, avec la participation d’une large gamme d’acteurs et qui ont contribué à la promotion et à la concrétisation du droit à une alimentation adéquate (pour en savoir plus, consultez la méthodologie).

Les jalons sont disponibles en anglais, français et espagnol.
Pour en savoir plus sur les jalons, veuillez nous contacter à l’adresse : righttofood@fao.org

Dernière mise à jour 16.10.2016

Directives sur le droit à l’alimentation

Right to Food Guidelines

Directives volontaires à l’appui de la concrétisation progressive
du droit à une alimentation adéquate dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale

Adoptées à la cent vingt-septième session du Conseil de la FAO, Novembre 2004

Ces directives volontaires ont pour objet d’apporter aux États des indications pratiques leur permettant d’assurer la concrétisation progressive du droit à une alimentation adéquate dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale, en vue d’atteindre les objectifs établis dans le Plan d’action du Sommet mondial de l’alimentation. Les parties prenantes pourraient également bénéficier de ces indications pratiques. Les présentes Directives volontaires sont un instrument pratique fondé sur les droits de l’homme destiné à tous les États. Elles n’entraînent aucune obligation ayant force de loi pour les États ou pour les organisations internationales, et aucune de leurs dispositions ne doit être interprétée comme portant amendement, modification ou, à un autre titre, dérogation des droits et des obligations régis par le droit national et international.

Disponible en: English | Español | Français | العربية | 中文 | Русский | Nepalese | Português