FAO.org

Accueil > Appui aux politiques et gouvernance > Thèmes de politiques > Alimentation et agriculture durables
Appui aux politiques et gouvernance
©FAO/Marco Longari

Alimentation et agriculture durables

L'agriculture nourrit les 7,3 milliards d’habitants de la planète mais moyennant un coût social et environnemental insupportable. À l’échelle mondiale, un tiers des terres est dégradé, les cultures ont perdu jusqu’à 75 % de leur diversité génétique et plus de la moitié des stocks halieutiques est pleinement exploitée. Dans le même temps, environ 800 millions de personnes sont sous-alimentées.

Élaborer une vision stratégique commune.

Les pressions sans précédent qui s’exercent sur l’agriculture requièrent un profond changement de nos pratiques alimentaires et agricoles.
L’action de la FAO en matière de politiques appuie et complète l’expertise et les ressources mises à la disposition des pays membres pour définir des politiques efficaces, des mesures incitatives ainsi que des cadres juridiques et institutionnels, mais aussi pour protéger les droits, afin d’assurer la viabilité des systèmes alimentaires et agricoles.

La FAO intervient dans des dialogues multipartites, des traités, des alliances, des partenariats, des actions pilotes nationales et des programmes très divers. L’appui qu’elle dispense à ses pays membres jouera un rôle essentiel dans la mesure, le suivi et la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Messages clés

  • Les populations pauvres sont les plus durement frappées par la dégradation de ressources agricoles et environnementales vitales.
  • La vision de la FAO en matière d’alimentation et d’agriculture durables est celle d’un monde où la nourriture est nutritive, sûre et accessible à tous, où les ressources naturelles sont gérées de manière viable et où les habitants des régions rurales disposent de moyens d’existence décents et contribuent activement au développement économique.
  • Depuis plusieurs décennies, la FAO se situe à l’avant-garde du développement durable dans les secteurs de l’alimentation et de l’agriculture, qu’il s’agisse d’en définir les concepts ou de promouvoir des politiques, des stratégies et des programmes internationaux en sa faveur.
  • Il faut impérativement que tous les ministères concernés par la nutrition et l’agriculture coordonnent et harmonisent leurs politiques (p. ex., planification économique, agriculture, commerce, éducation, affaires sociales, santé, énergie et électrification rurale, transport et environnement).

Ressources mises en avant

Share this page