FAO.org

Accueil > agriculture > Programme de Gestion intégrée de la production et des déprédateurs en Afrique > Projets nationaux et régionaux > Mali
Programme de Gestion intégrée de la production et des déprédateurs en Afrique
Photo: ©FAO/Olivier Asselin

En Afrique, le programme de gestion intégrée de la production et des déprédateurs (GIPD) met en œuvre des projets aux niveaux national et régional à travers des partenariats avec une variété d’acteurs, dont des organisations de producteurs, des ONG et des agences gouvernementales. Le programme GIPD travaille avec des communautés de petits exploitants agricoles pour améliorer la productivité et les moyens de subsistance par le biais de pratiques écologiquement durables.

Mali

Au Mali, trois quarts des 15,3 millions d’habitants dépendent de l’agriculture pour leur alimentation et leur revenu. La plupart sont des agriculteurs de subsistance, qui font pousser des cultures pluviales sur de petites parcelles de terre. Cependant, la sécheresse de 2011 dans l’ensemble de la région du Sahel, suivie par le conflit au nord du pays, a causé l’effondrement de la production agricole, réduisant ainsi les avoirs des ménages et laissant beaucoup des Maliens pauvres encore plus vulnérables.

En outre, les troubles civils ont provoqué le déplacement de plus de 450 000 personnes. La plupart ont trouvé refuge dans les pays voisins, fuyant souvent avec leur bétail, tout cela pour se retrouver en concurrence pour les rares ressources naturelles dans les communautés d’accueil, elles aussi vulnérables. Alors que la situation sécuritaire commençait à s’améliorer en 2013, les personnes déplacées ont commencé à rentrer à la maison pour reconstruire leur vie et leurs moyens de subsistance. Toutefois, le faible pouvoir d’achat de nombreux Maliens à travers le pays augmente le risque d’insécurité alimentaire et le spectre de la famine menace quelque 50 000 enfants.

Programme GIPD au Mali

La FAO mène les activités du programme GIPD au Mali depuis 2001, appuyant les programmes et politiques du gouvernement en matière de développement agricole, de sécurité alimentaire et de gestion des ressources naturelles.

Le programme GIPD au Mali s’efforce d’aider les agriculteurs à améliorer l’efficacité, les niveaux de production et les profits dans la production de coton, de riz et de légumes, ainsi que pour de nombreuses autres cultures tant commerciales que vivrières. Le programme comprend un projet sur l’adaptation au changement climatique qui travaille avec les communautés pour explorer comment adapter les méthodes culturales afin d’obtenir plus de leurs terres dans un contexte de défis climatiques en augmentation, comme la sécheresse et les inondations.

En encourageant les agriculteurs à diversifier la production agricole et animale, comme par exemple la production intégrée de riz et de poisson, l’approche GIPD non seulement profite aux revenus et régimes alimentaires des ménages mais également à l’environnement.

Sur les 85 054 agriculteurs formés par le programme GIPD depuis 2001, un tiers sont des femmes.

Projets GIPD au Mali 

Partenaires

La FAO travaille avec de nombreux partenaires différents pour atteindre ses objectifs GIPD au Mali, notamment: l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali; l’Association des organisations professionnelles paysannes; la Direction nationale de l’agriculture; l’Institut d’économie rurale; des organisations non-gouvernementales; l’Office de protection des végétaux; l’Union nationale des sociétés et coopératives de producteurs de coton; et d’autres partenaires.

Le programme GIPD au Mali est reconnaissant pour le soutien continu de ses partenaires financiers, notamment: la Banque africaine de développement; le Fonds pour l’environnement mondial; le Gouvernement du Royaume d’Espagne; le Gouvernement du Mali; le Gouvernement du Royaume des Pays-Bas.