FAO :: Locust Watch :: Archives :: Recrudescences :: 1996-98 :: oct-juin '98
Recrudescence du Criquet pèlerin: octobre 1997 - juin 1998
 

Soudan, Érythrée et Égypte
----------------------------------
De fortes pluies tombées en octobre 1997 du centre de l’Érythrée au nord vers la péninsule du Sinaï ont assuré de bonnes conditions de reproduction le long des côtes de la mer Rouge. Des essaims sont arrivés et se sont reproduits sur la côte du Soudan fin octobre et ont atteint le nord de l’Érythrée début novembre. Au Soudan, les traitements aériens ont commencé en novembre, principalement contre ces essaims en reproduction. Des bandes larvaires sont apparues du Tokar vers le nord en direction de Port Soudan. Dans le nord de l’Érythrée, des bandes larvaires, en mélange avec des criquets migrateurs africains, se sont formées vers fin novembre et les opérations de lutte ont commencé contre des taches de larves et de jeunes ailés, sur les plaines côtières centrales,, près de Wakiro. La lutte anti-larvaire s’est poursuivie dans les deux pays en décembre et, au Soudan, les jeunes ailés ont formé des essaims à partir de mi-décembre. Certains de ces essaims se sont déplacés en janvier à travers la mer Rouge, vers la côte de l’Arabie Saoudite et probablement les zones voisines du Yémen. D’autres se sont dirigés vers le nord, en Égypte, où les équipes ont traité environ 50 000 ha d’essaims en janvier et février, avant leur maturation. La reproduction s’est poursuivie au Soudan et en Érythrée en janvier, et les équipes ont traité des bandes larvaires et des essaims matures au Soudan ainsi que des bandes larvaires et des groupes en ponte en Érythrée. Les opérations de lutte ont décliné progressivement jusqu’en février dans les deux pays et s’est prolongée jusqu’en mars en Érythrée. Pendant cette campagne, près de 53 000 ha ont été traités par voie terrestre et aérienne au Soudan et plus de 18 000 ha l’ont été en Érythrée.

Arabie Saoudite et Yémen
----------------------------------
Seules de faibles densités de populations acridiennes hivernales ont été signalées sur les côtes de la mer Rouge, en Arabie Saoudite et au Yémen, jusqu’à l’arrivée d’essaims en janvier et février 1998. Des campagnes à grande échelle ont été organisées contres les bandes résultantes. En Arabie Saoudite, les infestations s’étendaient de Jizan à Rabigh et étaient plus importantes entre Qunfidah et Al Lith. Sur la Tihama du Yémen, les zones infestées se trouvaient entre Bajil et Midi. De jeunes ailés et plus tard un essaim en ponte ont été observé en mars, résultant en bandes larvaires près de la frontière entre l’Arabie Saoudite et le Yémen en avril et quelques nouveaux essaims en mai. Les campagnes se sont poursuivies en mai. Les équipes saoudiennes ont traité environ 280 000 ha et les yéménites environ 18 000 ha.

Djibouti, Éthiopie et Somalie
-----------------------------------------
Des ailés épars ont été observés dans le nord-ouest de la Somalie pendant l’hiver. Suite aux bonnes pluies, des bandes larvaires et quelques petits essaims se sont développés. Des bandes et de jeunes ailés ont également été remarqués à Djibouti fin février et début mars. Deux essaims et quelques ailés probablement originaires de Somalie ont été signalés en mars et en avril dans des zones adjacentes de l’Éthiopie, où près de 2 500 ha ont été traités par voie aérienne. Environ 1 300 ha ont également été traités par voie aérienne dans le nord de la Somalie en avril.

Fin juin, il n’y avait plus de signalisation d’essaim des pays de la région, ce qui suggérait que la recrudescence s’était probablement terminée.