FAO.org

Accueil > Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture > Nouvelles > News detail fr
Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture

Quatrième Appel à propositions de projets au titre du Fonds fiduciaire pour le partage des avantages

15/12/2017

Rome, Italie, 15 décembre 2017 - L'appel à propositions dans le cadre du quatrième cycle de projets à financer par le biais du Fonds fiduciaire pour le partage des avantages du Traité international de la FAO sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture est lancé à présent. Tous les pays en développement qui sont Parties contractantes au Traité international peuvent demander un financement au titre du Fonds pour le partage des avantages (BSF), qui investira au moins 5 millions de dollars dans des projets au cours des quatre prochaines années.

« Les projets sélectionnés pour bénéficier du soutien du Fonds fiduciaire pour le partage des avantages (BSF) dans le cadre du présent appel à propositions viseront à répondre aux besoins des couches les plus pauvres et les plus vulnérables de la société, et celles qui sont le plus en arrière en termes de développement», a déclaré Kent Nnadozie, Secrétaire du Traité international. «En répondant aux besoins de ces couches de la société, les projets devraient également contribuer à la réalisation des objectifs du Programme de développement durable à l'horizon 2030 ».

L'objectif primordial du quatrième appel à propositions est de permettre aux agriculteurs du monde entier d'utiliser et de conserver des variétés adéquates, visant à accroître la productivité, les revenus agricoles et les aliments riches en éléments nutritifs, ainsi qu’à améliorer la résistance aux chocs de production et réduire les incidences négatives de l'environnement. Cet appel à propositions met également l'accent sur de nouveaux partenariats, notamment en apportant des technologies et des connaissances aux niveaux des communautés et des exploitations agricoles, et en soulignant l’importance du  rôle des femmes dans la gestion de la biodiversité, de l'agriculture et du développement rural.

Ce cycle de projets du Fonds fiduciaire pour le partage des avantages financera à la fois des projets menés dans un seul pays (financement maximal / projet: 250 000 dollars) et des projets menés dans plusieurs pays  (financement maximal / projet: 450 000 dollars) pour une durée de 18 mois à 48 mois.

Parmi les candidats admissibles il y a les organisations gouvernementales et non gouvernementales, notamment les agriculteurs et les organisations paysannes, les banques de gènes et les instituts de recherche, ainsi que les organisations régionales et internationales situées dans des pays en développement qui sont Parties contractantes au Traité international. Les partenaires des projets sélectionnés seront financés pour travailler ensemble afin d'établir et de renforcer des liens entre les projets et entre les régions.

Le Traité international fournira un service d’assistance "helpdesk" en arabe, anglais, français et espagnol, offrant des informations pratiques et techniques pour aider les candidats tout au long de la durée de l'appel à propositions. Les demandes seront évaluées par un groupe d'experts indépendant en fonction de critères préétablis, y compris l'expérience et la capacité des organisations candidates à contribuer aux objectifs, aux résultats et aux cibles du programme.

La date limite de soumission des propositions préliminaires pour le quatrième appel à propositions du Fonds fiduciaire pour le partage des avantages est le 1er mars 2018.

Les fonds disponibles pour ce cycle de projets du Fonds fiduciaire pour le partage des avantages reflètent la tendance croissante du ledit Fonds à diversifier ses sources de financement en incluant des contributions d'un pays en développement (Indonésie) et du secteur privé (en particulier, l’Association européenne des semences, la Fédération internationale des semences et le secteur semencier français), en plus des contributions volontaires versées par l'Union Européenne, le Fonds international de développement agricole, l'Australie, l'Italie, la Norvège et la Suède. Le Fonds fiduciaire pour le partage des avantages continuera d'accepter des contributions financières au quatrième appel à propositions afin d'augmenter les fonds disponibles.

À ce jour, le Fonds fiduciaire pour le partage des avantages du Traité international a investi plus de 20 millions de dollars dans 61 projets menés dans 55 pays en développement sur trois cycles de projets, cela a influencé positivement la vie d'environ un million de personnes. Les projets BSF ont soutenu la mise en valeur, l'essai et l'utilisation de plantes cultivées adaptées au climat, ce qui a permis de mettre à disposition de la communauté internationale scientifique et des obtenteurs actuellement plus de 3000 variétés importantes de cultures vivrières dans le cadre du Système multilatéral d'accès et de partage des avantages.

Plus d’informations sur le quatrième appel à propositions du Fonds fiduciaire pour le partage des avantages sont disponibles sur le site web du Traité international http://www.fao.org/plant-treaty/areas-of-work/benefit-sharing-fund/fourthcall/fr/

Partagez