Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture

La Stratégie de financement

La Stratégie de financement

Une nouvelle Stratégie de financement du Traité international a été adoptée par l’Organe directeur en novembre 2019 pour la période 2020-2025.

Elle vise à garantir que des ressources financières suffisantes soient mobilisées par le truchement d’ un ensemble de canaux aux fins de la mise en œuvre du Traité international de manière coordonnée et efficace à long terme .

L'objectif de la Stratégie de financement est d'environ 1 milliard par an, visant à garantir qu'un financement adéquat soit  disponible à divers niveaux, y compris au niveau national où la mise en œuvre du Traité est indispensable, ainsi qu'à apporter des financements aux différents mécanismes du Traité, notamment le Fonds pour le partage des avantages.

La Stratégie de financement prend en considération tout le système du Traité international et ses nombreux éléments, mécanismes et partenaires divers, dans le but de mobiliser le soutien des partenaires et de renforcer les liens entre les différentes sources de financement.

Elle tient compte des tendances et réalités mondiales de l'environnement financier, ainsi que de la nécessité de conserver et  d'utiliser les RPGAA de manière durable. Elle a été conçue pour être régulièrement examinée et intègre un processus de suivi, d'évaluation et d'apprentissage, permettant  également de créer de nouvelles opportunités de financement et de repérer les défauts et y remédier.

Vision de la Stratégie de financement

La vision de la Stratégie de financement est de permettre à l’Organe directeur, aux Parties contractantes, aux organes de financement, aux agriculteurs et aux autres acteurs concernés d'obtenir des financements et d'autres ressources pour la mise en œuvre programmatique du Traité international de manière coordonnée, synergique et efficace à long terme.

Objectifs stratégiques

L'objectif de la Stratégie de financement est de renforcer la disponibilité, la prévisibilité, la transparence, l'efficience et l'efficacité de l’approvisionnement en ressources financières pour la mise en œuvre des activités relevant du Traité, conformément à l'article 18 du Traité.

La Stratégie de financement donne la priorité à la mise en œuvre des plans et programmes convenus pour les agriculteurs des pays en développement qui conservent et utilisent durablement les RPGAA.

Stratégie de financement et ODD

La Stratégie de financement soutient la mise en œuvre du Traité international et contribue à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) du Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies, en particulier les ODD 1 (Pas de pauvreté), 2 (Faim zéro), 12 (Consommation et Production responsables), 13 (Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques), 15 (Vie terrestre) et 17 (Partenariats pour la réalisation des objectifs).

Cadre de résultats

La mise en œuvre du Traité international est obtenue grâce à un large éventail de ressources financières fournies par  le truchement d’ un ensemble de canaux qui relient les partenaires habilités du Traité. Un cadre de résultats pour la Stratégie de financement a été élaboré, afin d’expliquer en détail ce cadre de fonctionnement, énonçant les différents objectifs, mécanismes, tout en  habilitant les partenaires et parties prenantes du Traité international.

Objectif

Compte tenu du rôle primordial que jouent les RPGAA dans le domaine de la sécurité alimentaire et  de l'agriculture durable, l'objectif de la Stratégie de financement est nécessairement ambitieux. L’Organe directeur a fixé un objectif  pour la Stratégie de financement compris entre 0,9 et 1,1 milliard d’USD par an sur une période de 10 ans, avec un jalon de 40% à l’horizon 2026. Cet objectif est annoncé dans le deuxième Plan d'action mondial de la FAO pour les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture à l’horizon 2030 et vise un niveau élevé de mise en œuvre pour toutes les actions prioritaires du Plan d’action mondial à concrétiser d'ici 2030.

Comment les objectifs de financement seront atteints

L'objectif de financement doit être atteint par le truchement de plusieurs canaux et par de multiples partenaires habilités  du Traité. Les Parties contractantes apportent des ressources financières visant à appuyer les activités nationales en matière de conservation et d'utilisation des RPGAA. Le secteur privé investit dans  la sélection, la recherche et le développement des RPGAA au sens large. Les donateurs soutiennent le Traité par des voies bilatérales, régionales et multilatérales. Le Fonds fiduciaire mondial pour la diversité des cultures (Global Crop Diversity Trust) soutient les activités relatives à la conservation ex situ. Les organisations philanthropiques ainsi que les sources et mécanismes de financement nouveaux et innovants contribueront également à la réalisation de l'objectif.

Plusieurs mesures clés sont proposées pour atteindre les objectifs  de la Stratégie de financement, notamment:

  • Intégration et priorisation accrues des ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture dans les plans, budgets et priorités de développement national, les programmes des donateurs bilatéraux et multilatéraux et les mécanismes, fonds et organes internationaux, y compris la FAO et le Fonds pour l'environnement mondial (FEM).
  • Élaboration et mise en œuvre de stratégies ciblées pour de nouvelles sources et de nouveaux mécanismes innovants, notamment pour l'industrie agroalimentaire.
  • Intégration et mobilisation de fonds aux fins de la mise en œuvre du Traité à travers  le développement d'outils que les Points focaux nationaux et autres peuvent utiliser pour mobiliser de nouvelles ressources.
  • Capacité, outils et produits développés en vue d’optimiser et de mobiliser des ressources et mieux communiquer sur le Traité aux niveaux national, mondial et régional.
  • Visibilité et identification accrues des donateurs du Traité.
  • Progrès observés, notamment en réalisant des aperçus périodiques des flux financiers vers les domaines de mise en œuvre du Traité.

 

 

Partagez