FAO.org

Accueil > Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture > Nouvelles > News detail fr
Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture

Le Fonds du Traité International reçoit 119 000 dollars pour l’utilisation du Matériel Végétal

27/06/2018

Une entreprise hollandaise spécialisée dans la sélection végétale verse un montant au Fonds fiduciaire pour le partage des avantages

Rome, Italie 27 juin 2018 - Nunhems Netherlands b.v., actuellement filiale de la Société Baye(elle deviendra bientôt une filiale de BASF), spécialisée dans les variétés de légumes, a versé 119 083 dollars (USD) au Fonds fiduciaire pour le partage des avantages du Traité international, soit 0,77% des ventes de semences de dix variétés de légumes commercialisées, en utilisant le matériel génétique mis à disposition par le Centre pour les ressources génétiques de la Hollande (CGN) et l’Institut Leibniz de la génétique végétale et de la recherche sur les espèces cultivées (IPK) d’Allemagne à travers le Système multilatéral d'accès et de partage des avantages du Traité international.

« J'apprécie énormément la transparence de Nunhems Netherlands dans le paiement, qui est une étape importante dans l'évolution du Traité international et devrait servir de modèle à suivre pour les autres », a déclaré Kent Nnadozie, Secrétaire du Traité international sur les ressources phytogénétiques de la FAO. «Le Système multilatéral d'accès et de partage des avantages du Traité international a été conçu afin que ceux qui bénéficient de l'utilisation de semences ou d'autres matériels génétiques disponibles via le Système multilatéral partagent également certains de ces avantages avec les agriculteurs dans des pays en développement. De tels versements, découlant de l'utilisation des ressources génétiques des espèces cultivées, sont primordiaux pour que le système continue de fonctionner efficacement.»

Le Système multilatéral d'accès et de partage des avantages (MLS) du Traité international comprend un pool génétique mondial de plus de 2,3 millions d'échantillons de semences de cultures, mis à disposition des agriculteurs,  et des obtenteurs. Ceux qui utilisent des semences et du matériel de plantation provenant de cette réserve mondiale et en tirent profit sont obligés de reverser un certain pourcentage de leurs ventes nettes au Fonds pour le partage des avantages, s'ils limitent l'utilisation ultérieure du matériel à d'autres. Ce fonds est utilisé pour fournir un soutien financier indispensable aux agriculteurs et aux chercheurs dans les pays en développement. Grâce au Traité international, les pays en développement, qui sont souvent riches en ressources naturelles et agricoles, reçoivent l’aide financière nécessaire pour conserver et maintenir les cultures qui fournissent notre approvisionnement alimentaire.

«Nous espérons que cela soit le début de la période de récolte et qu’à l’avenir, nous puissions recevoir plus de paiements basés sur l'utilisation,  pas seulement nous, mais aussi d’autres entreprises privées spécialisées dans la sélection,» a déclaré Peter Ogg, conseiller juridique en recherche et développement de Nunhem Netherlands b.v. «En tant qu’entreprise spécialisée dans la sélection végétale, nous achetons souvent certains matériels génétiques pour nos activités de sélection en vertu des termes et conditions de l'Accord type de transfert de matériel du Traité international (ATTM), et ce paiement est conforme à cet accord. 

À ce jour, le Système multilatéral a facilité l'échange de plus de 4 millions d'échantillons de matériel génétique végétal vital à un taux moyen de 1000 transferts par jour.

« Avoir accès à la réserve génétique mondiale de semences de cultures est une face de la médaille; partager les avantages découlant de cet accès est l'autre face. Les deux faces sont primordiales pour obtenir la confiance des parties prenantes et soutenir le Système multilatéral ", a déclaré le Secrétaire Nnadozie. «Nous nous réjouissons du paiement ‘basé sur l'utilisation’ versé par Nunhem Netherlands au Fonds pour le partage des avantages. Le Fonds soutient des projets dont bénéficient les petits agriculteurs et les communautés telles que celles que j'ai récemment rencontrées au Malawi, au Kenya et en Tanzanie.»

À ce jour, le Fonds fiduciaire pour le partage des avantages a soutenu plus de 61 projets menés dans 55 pays en développement au cours de trois cycles de projets, en utilisant 20 millions de dollars de contributions volontaires versées par les Parties contractantes et d'autres. Le quatrième cycle de projets sera lancé plus tard cette année (2018).

Nunhems Netherlands est une marque leader dans l'industrie semencière qui existe depuis plus de 100 ans avec plus de 43 succursales à travers le monde, traitant plus de 1200 variétés de semences, incluant 25 cultures légumières principales, telles que tomates, concombres, poivrons, carottes, oignons et épinards.

Partagez