FAO.org

Accueil > Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture > Nouvelles > News detail fr
Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture

Les Philippines accueillent le premier atelier de formation de la région Asie sur le Traité international de la FAO

08/03/2019

Conservation et utilisation durable des RPGAA et Droits des agriculteurs

5-8 mars 2019, Manille, Philippines - Les représentants de l'Asie se sont réunis cette semaine à Manille pour participer à un atelier de formation régional sur la conservation et l'utilisation durable des ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture (RPGAA) et sur les Droits des agriculteurs relatifs à ces ressources. Les 55 participants représentent 12 pays, qui sont tous membres «Parties contractantes» du Traité international de la FAO sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture. L'atelier fournira une plateforme pour l’échange des pratiques optimales, des données d’expérience et des leçons à tirer. Il s’agit du premier atelier régional de ce type organisé en Asie.

S'adressant aux participants à l'atelier à travers un message vidéo transmis du siège de la FAO à Rome, le Secrétaire du Traité international, Kent Nnadozie, les a remerciés pour leur travail et a déclaré: «Notre sécurité alimentaire et notre nutrition dépendent de l'utilisation durable des RPGAA, un bien public qui est utile à la communauté mondiale, » et a souligné l'importance de préserver la diversité des cultures dans le monde, ajoutant que « chaque perte d'une variété de culture vivrière affaiblit davantage notre panier alimentaire et la diversité de la base de notre nutrition ». Il a également souligné le rôle important du Traité international au cours des 15 dernières années en matière de conservation et d'utilisation durable des RPGAA, ainsi que dans l'encouragement de la réalisation des droits des agriculteurs.

L'atelier est dirigé par le personnel du Secrétariat du Traité international, en étroite collaboration avec le Bureau nationale de l'industrie végétale des Philippines et accueille des participants des pays suivants: Bangladesh, Bhoutan, Cambodge, Inde, Indonésie, Japon, République démocratique populaire lao, Malaisie, Mongolie, Népal, Sri Lanka et les Philippines. L’atelier va comprendre  pendant quatre jours, des discussions interactives et diverses présentations données par des pays et des institutions, allant des politiques et réglementations aux programmes de développement technique, en passant par les initiatives de renforcement des capacités. La dernière journée de l’atelier comprend une visite sur le terrain aux activités de conservation in situ et ex situ de l’Institut international de recherche sur le riz (IRRI), de l’Université des Philippines à Los Baňos, Laguna et du centre des RPGAA du Bureau de l’industrie végétale.

Le Point focal national philippin pour le Traité international, George Culaste du Bureau national de l'industrie végétale, qui a participé à l'organisation de l'atelier régional, a remercié le Secrétariat du Traité international de lui avoir donné l'occasion de partager et de tirer des leçons des travaux présentés par les voisins régionaux concernant la conservation des RPGAA et la réalisation des Droits des agriculteurs.

Dans son allocution d'ouverture, Jose Luis Fernandez, représentant de la FAO aux Philippines, a souligné le rôle important du Traité international en tant qu'instrument essentiel pour faciliter l'échange d'informations et de connaissances sur les ressources phytogénétiques dans la région Asie-Pacifique et dans le monde, et soutenir les agriculteurs qui fournissent de la nourriture pour nous tous. Il a également évoqué l'initiative actuelle de la FAO avec le Gouvernement philippin concernant la conservation dynamique et l'utilisation durable de l'agro-biodiversité dans les écosystèmes agricoles traditionnels. L'un des principaux résultats de ce projet est la création de 17 banques de semences communautaires qui fourniront un lieu où les variétés de semences traditionnelles seront conservées et diversifiées, tout en fournissant des réserves de semences pendant les périodes de sécheresse, typhons et d’autres catastrophes.

Les participants ont déclaré qu'ils étaient impatients de tirer des leçons des expériences mutuelles et de renforcer leurs efforts respectifs en faveur de la conservation et de l'utilisation durable des RPGAA.

Partagez