Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture

La FAO et l'ICBA signent des accords visant à protéger les ressources phytogénétiques et à améliorer la sécurité alimentaire dans les environnements marginaux du monde

Photo Credit: ICBA

11/03/2019

Abou Dhabi / Dubaï, Émirats arabes unis, le 10 mars 2019 – Le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), José Graziano da Silva,  et la Directrice générale du Centre international pour l'agriculture biosaline (ICBA), Ismahane Elouafi, ont signé aujourd'hui deux accords historiques qui consolident la coopération existante entre les deux institutions et renforcent leur partenariat dans le domaine des ressources phytogénétiques, de l'agriculture biosaline et de l'adaptation au changement climatique dans les environnements marginaux du monde.

Le premier accord a été signé lors d'une cérémonie de remise du prix Khalifa international consacré au palmier dattier et à l'innovation agricole à Abou Dhabi, en présence de Son altesse le cheikh Nahayan Mabarak Al Nahayan, ministre de la Tolérance des Émirats arabes unis, en vertu de l'article 15 du Traité international de la FAO sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture.

En vertu de l'article 15 du ledit Traité, la collection de matériel génétique (germoplasme) de cultures conservée dans la banque de gènes de l'ICBA sera officiellement inclue dans le Système multilatéral d'accès et de partage des avantages, cette collection sera ajoutée à la plus grande réserve  mondiale de matériel génétique, mise à disposition des agriculteurs, des obtenteurs et des scientifiques pour la production durable d’aliments à base de plantes.

La Directrice générale du centre ICBA, Ismahane Elouafi a déclaré: «Les ressources phytogénétiques jouent un rôle essentiel quant à la garantie de la biodiversité et de la sécurité alimentaire. En raison de nombreux facteurs, notamment le changement climatique, la croissance démographique et l'urbanisation, les ressources phytogénétiques sont en déclin à un rythme alarmant. Il est donc important de les conserver avant qu'il ne soit trop tard. Nous sommes heureux de signer cet accord avec la FAO aujourd'hui. C’est une étape importante pour nos efforts de longue date déployés en faveur de la sauvegarde de certaines des ressources phytogénétiques les plus importantes au monde.»

«Nous sommes ravis de signer cet accord qui facilitera l’accessibilité à la précieuse collection de matériel génétique de l'ICBA de la part d’un groupe plus large d'utilisateurs et finalement d'agriculteurs, tout en offrant à l'ICBA de nouvelles alliances et une participation au cadre de gouvernance mondiale prévu par le Traité international», a déclaré Kent Nnadozie, Secrétaire du Traité international, parlant depuis le siège de la FAO à Rome. « C’est un autre pas en avant important en ce qui concerne l’accès international et le partage des avantages découlant de l’utilisation du matériel phytogénétique, qui constitue la base du panier alimentaire mondiale.»

Le Système multilatéral d'accès et de partage des avantages comprend actuellement plus de 2,6 millions d'échantillons de matériel génétique de cultures. Le matériel de ce vaste pool génétique mondial est échangé à travers le monde à un rythme moyen d’environ 1 000 transferts par jour pour aider les agriculteurs, les obtenteurs et les scientifiques à développer de nouvelles variétés de cultures résilientes au climat en vue de produire des aliments plus nutritifs à base de plantes.

Le Traité international de la FAO est un instrument juridique international fondamental pour la conservation mondiale, l'utilisation durable et le partage des avantages découlant de la biodiversité végétale; il s’appuie sur divers mécanismes, notamment le Système multilatéral, le Système mondial d'information et le Fonds pour le partage des avantages. C’est également le premier instrument international juridiquement contraignant à reconnaître l’énorme contribution des communautés autochtones et des agriculteurs au développement et à la gestion de la biodiversité des cultures, et appelle toutes les Parties contractantes à protéger les Droits des agriculteurs.

La banque de gènes de l'ICBA est unique et abrite l'une des plus grandes collections au monde de matériel génétique d'espèces de plantes tolérantes à la chaleur et au sel, avec plus de 14 000 accessions d'environ 240 espèces de plantes provenant de plus de 150 pays et territoires du monde, ainsi qu'environ 250 échantillons de semences de 70 espèces de plantes sauvages des Émirats arabes unis, pays hôte du centre.

Les directeurs généraux de la FAO et de l'ICBA ont signé un deuxième accord, sous la forme d'un addendum à un accord précédent conclu entre la FAO et l'ICBA, visant à collaborer dans les domaines de l'agriculture biosaline, de la pénurie d'eau et de l'adaptation au changement climatique, entre autres, lors d'une journée portes ouvertes organisée au siège de l'ICBA à Dubaï, en présence de Son Excellence Mariam Mohammed Saeed Hareb Almheiri, Ministre d'État chargée de la sécurité alimentaire des Émirats arabes unis; Son Excellence Bandar M. H. Hajjar, Président du Groupe de la Banque islamique de développement (IsDB); et Son Excellence Razan Khalifa Al Mubarak, Directeur exécutif de l’Agence pour l’environnement d’Abou Dhabi (EAD) et Président du conseil d’administration de l’ICBA. La cérémonie de signature s'est déroulée au cours de la journée portes ouvertes organisée par l'ICBA dans le cadre des célébrations du vingtième anniversaire de sa fondation par les dirigeants visionnaires du gouvernement des Émirats arabes unis et de la Banque islamique de développement.

Plus de 50 dignitaires de haut niveau, dont des ministres de l'agriculture de plusieurs pays, des directeurs généraux d'organisations internationales et de hauts fonctionnaires d'organisations gouvernementales, ont assisté à la journée portes ouvertes de l’ICBA organisée avec le soutien de S.E. Mariam bint Mohammed Saïd Hareb Almheiri, la Banque islamique de développement, l'Agence émirati pour l'environnement, la FAO et le prix Khalifa international consacré au palmier dattier et à l'innovation agricole.

Dans le cadre de son mandat sur les environnements marginaux, l’ICBA cible certaines des communautés rurales les plus pauvres dans les régions où l’agriculture constitue le principal moyen de subsistance mais rencontre de grandes difficultés en raison de la salinité, de la pénurie d’eau et de la sécheresse, en plus de l’absence de résultats efficaces et durables, à ce jour, provenant des interventions majeures effectuées par d'autres agences de recherche et de développement. Le centre a  jusqu’à présent mis en œuvre des programmes dans plus de 30 pays du Moyen-Orient, d'Afrique du Nord, d'Afrique subsaharienne, d'Asie du Sud, d'Asie centrale et du Caucase.

#Seeds #PlantGeneticResources #Conservation #Biodiversity #FoodSecurity #MutlilateralSystem

 @FAO @PlantTreaty @ICBAAgriculture

 

A propos du Traité international de la FAO sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture

Le Traité international contribue à la mise en œuvre du mandat de la FAO en matière de sécurité alimentaire et d’agriculture durable. Il établit les règlementations visant à faciliter l'accès et le partage équitable des avantages découlant de l’utilisation des collections de matériel génétique de plantes cultivées dans le monde entier en vue de la production durable d'aliments à base de plantes. Le Traité international comprend actuellement 145 Parties contractantes (membres), y compris l'Union européenne.

À propos de l'ICBA

Le Centre international de l’agriculture biosaline (ICBA) est un centre de recherche agronomique appliquée unique au monde, qui s’occupe principalement des zones marginales où vivent environ 1,7 milliard de personnes. Il identifie, teste et introduit des cultures et des technologies efficaces dans l’utilisation de ressources  résilientes au climat qui s’adaptent mieux aux différentes régions touchées par la salinité, la pénurie d’'eau et la sécheresse. Par son travail, l’ICBA contribue à améliorer la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance de certaines des communautés rurales les plus pauvres du monde.

www.biosaline.org

Les demandes de presse:

Traité international de la FAO : Mme Afshaan Shafi, email : afshaan.shafi@fao.org, ou  tel : + 39-06-570-52469

ICBA: M. Showkat Nabi Rather, email: s.rather@biosaline.org.ae, ou tel: +971 55 137 8653

Partagez